Toi qui a mal lis cela 😘

Maladie : « le mal qui a dit ».

  • La panique peut provoquer des diarrhées.
  • La colère retenue ou la rancune : une crise de foie.
  • La difficulté à trouver ou à prendre sa place peut provoquer des infections urinaires à répétition.
  • Quelque chose qu’on ne veut pas entendre ou quand on ne s’écoute pas : des otites, douleurs d’oreilles.
  • Quelque chose qu’on n’a pas osé dire, qu’on a ravalé : des angines, des maux de gorge.
  • Un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre : des problèmes de genoux.
  • Peur de l’avenir, peur du changement, peur de manquer d’argent : des douleurs lombaires.
    Intransigeance, rigidité : des douleurs cervicales et nuque raide.
  • Conflit avec l’autorité : des douleurs d’épaules. Quand on prend trop de choses sur soi : également douleurs d’épaules avec une sensation d’un fardeau.
  • Affronter une situation ou une personne sans se permettre de s’exprimer : des douleurs dentaires, aphtes, abcès.
  • L’incapacité d’avancer : des douleurs dans les pieds, les chevilles.

Foie
Le foie représente les choix, la colère, les changements et l’adaptation. On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux.
Difficultés d’ajustement à une situation.
Sentiment de manque continuel ou peur de manquer.
Colère refoulée.
Personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

Vésicule biliaire
La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage. Se battre. Esprit de conquête.
Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser.
Sentiment d’injustice. Colère, rancune.
Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire.
Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.
Se retenir de passer à l’action. Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

Glande thyroïde
Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.
Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous.
Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse. Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.
Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté. Difficultés à s’affirmer.
Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.

Hernies
De la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée.
Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.
Autopunition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.
Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.
Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire :

Hernie inguinale (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer. On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien. Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti.
Refouler ses émotions. Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie mais la contrôler.

Genoux
Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.
Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres.
Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil.
Devoir s’incliner pour avoir la paix.
Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure,
Entêtement, humiliation.
Culpabilité d’avoir raison.
Colère d’être trop influençable.

Peau
Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication. Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

Eczéma
Anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer.
Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété.
Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher.
Chez les enfants, l’eczéma peut résulter d’un sevrage trop rapide ou d’une difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi. Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité.

Acné
Manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas.
Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence.
Honte des transformations corporelles.
Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

Psoriasis
Personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre.
Besoin de se sentir parfait pour être aimé.
Souvent un double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation.
Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau.
Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

Bras
Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.
Les bras sont le prolongement du cœur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir.
Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances.
Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un.
Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un.
Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à leur montrer de l’affection.
S’empêcher de faire des choses pour soi-même, parce qu’on se souvient des jugements négatifs et des interdictions durant l’enfance, ce qui était blessant.
Ne pas se permettre de prendre ou je regretter d’avoir pris quelque chose, ou de penser avoir obtenu quelque chose sans le ne mériter.
Se rapporter au fait d’avoir été jugé par ses parents.
Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple).
Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

Épaules
La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités.
Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas.
On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.
Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses.
Lorsqu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.
On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé.
Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.
Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.
Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir.
On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).
Épaules rigides et bloquées sont signe d’un blocage de la circulation de l’énergie du cœur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et reçoit (le bras gauche).
Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite).
L’énergie doit circuler du cœur vers les bras pour permettre de faire, de réaliser ses désirs.
On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). Parfois envers soi-même.
On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.
Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

Quelques extraits du livre de Jacques Martel (Le grand dictionnaire des malaises et des maladies).

Publicités

Affronter l’hiver avec les huiles essentielles — Les conseils phyto-aromatiques de Laurence, Pharmacien Herboriste et ses Expertes

Affronter l’hiver avec les huiles essentielles

Pour prévenir les petits bobos et autres désagréments hivernaux, les huiles essentielles font des miracles ! Nos conseils pour un hiver en pleine forme.

L’hiver s’installe doucement mais sûrement et met à mal nos organismes. Fatigue, coup de froid, manque de soleil… nous sommes agressés quotidiennement par ses effets. Utilisées en traitement préventif et curatif, les huiles essentielles combattent les refroidissements causés par les virus et bactéries.

Les huiles essentielle en traitement préventif

L’arrivée de l’hiver est l’occasion d’adopter de nouvelles habitudes en matière d’aromathérapie. Plusieurs huiles essentielles  combinées peuvent en effet créer un cocktail redoutable contre le coup de froid, la rhume et autres grippes.

Traitement à base de Ravintsara

Le Ravintsara (Cinnamomum camphora ct cineol) est un excellent stimulant du système immunitaire et neuro-tonique. En cure de 3 semaines, on dépose une goutte au creux du poignet le matin, à raison de 5 jours par semaine. Pour les enfants, préférez une solution diluée dans de l’huile végétale et massez les pieds chaque matin.

Traitement à base de cannelle écorce833px-casse__cannelle

La cannelle écorce  ( Cinnamomum zeylanicum) est un antibactérien et antiviral très puissant. Son huile essentielle, diffusée dans l’air 15 minutes le matin et 15 minutes le soir, stimule le système immunitaire et combat les premiers signes d’infection.

Les huiles essentielles pour guérir les maladies

Plusieurs huiles essentielles peuvent combattre les premiers signes de refroidissement et coup de fatigue.

Traitement à base d’eucalyptus525949691-797ac03a41-small

L’Eucalyptus radié  (Eucalyptus radiata var radiata) présente l’avantage assez rare de convenir aussi bien aux adultes qu’aux enfants. Il soulage et soigne les infections de la sphère ORL. L’eucalyptus globuleux quant à lui est recommandé pour les infections des bronches. Mettez 2 gouttes dans un bol d’eau chaude et inhalez 2 à 3 fois par jour. Vous pouvez aussi réaliser un mélange à frictionner sur le thorax, 3 fois par jour (réservé aux adultes).

Traitement à base d’arbre à thé

L’huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia)  est un anti-infectieux général, qui lutte contre l’état grippal, les otites, les angines, etc. Elle peut être consommée dans une cuillère de miel, à raison de 5 gouttes par jour maximum.

via Affronter l’hiver avec les huiles essentielles — Les conseils phyto-aromatiques de Laurence, Pharmacien Herboriste et ses Expertes

Le clou de girofle contre le mal de dent

rage de dent clou de girofle

Le clou de girofle est utilisé depuis longtemps pour soulager le mal de dents. Les raisons de son efficacité ? Ses propriétés à la fois antiseptiques et anti-inflammatoires.

La méthode traditionnelle consiste à légèrement écraser le clou de girofle entre vos doigts puis à le placer quelques minutes au niveau de la dent douloureuse.

Cela réduit efficacement la douleur en attendant de pouvoir consulter un dentiste.

Autre technique : versez 5 ou 6 clous de girofle dans un peu d’eau (l’équivalent d’une tasse) et portez-la à ébullition. Dès que l’eau commence à bouillir, sortez-la du feu et laissez refroidir. Enlevez les clous de girofle : vous pouvez à présent utiliser la préparation en bain de bouche pour soulager la douleur.

Astuce : vous pouvez mâcher un clou de girofle quelques minutes pour atténuer la mauvaise haleine.

Voyage avec l’aromathérapie en guise de pharmacie — Les z’Equilibrés Heureux

Toute l’année nous les attendons avec impatience…les vacances ! Passez des vacances sereinement avec l’aromathérapie, c’est possible!

Sous le soleil à flâner, au bord de mer, à la montagne, ou au bord de la piscine. Les plus aventurier d’entre nous préfèrent braver les montagnes, partir en excursion, faire du bivouac. Pour d’autre les vacances riment avec activités sportives, visites et découverte de nouveaux paysages. Pour certains, c’est simplement le plaisir de partir en famille. Cela étant dit, l’excitation est au rendez-vous et cela commence avec la préparation des valises. Comme tout bon voyageur, la trousse à pharmacie est un élément phare à ne pas négliger, car nous le savons, les vacances supposent aussi des incidents imprévus. Si comme moi, vous privilégiez la médecine naturelle vous pourrez vous inspirer d’astuces à base d’aromathérapie pour partir tranquille.
 L’aromathérapie est une méthode thérapeutique utilisant les huiles essentielles réputées pour leurs vertus.

Vous trouverez donc dans cet article ma sélection d’huiles essentielles pour partir en vacances. Efficaces pour lutter contre le stress, le mal des transports, les insomnies et bien d’autres encore.

PRECAUTIONS: Les huiles essentielles sont très puissantes et doivent être absolument diluées pour une application sur les muqueuses. Elles nécessitent aussi d’être hors de portées des enfants et femmes enceintes. Il est possible de rencontrer des phénomènes d’intolérance ou d’allergies aux huiles essentielles.

1- Huiles essentielles contre les maux de transports

Par voie orale:

Par application cutané: Appliquer sur la région des tempes et du cou

2- Huiles essentielles contre les insmonies

Décalage horaires, troubles du sommeils, stress ? Il est possible de vous aider à bien profiter de vos vacances et cela commence par de bonnes nuits de sommeil.

Par inhalation: Avant de vous coucher

Par voie cutanée: Appliquez le mélange au niveau du plexus solaire avant le coucher

3- Huiles essentielles contre les troubles digestif

Vacances à l’étranger? Eau non potable, ballonnements et troubles digestifs?

Par voie cutanée: Appliquez en massant le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre

  • 2 gouttes d’huile essentielle de gingembre diluées dans une cuillère à soupe d’huile végétale (stimulant du transit intestinal)

Par voie oral:

4- Huiles essentielles contre les piqures et morsures

Morsures de serpent:Peut-être avez-vous déjà fait une rencontre inattendue et désagréable avec un serpent ? Marcher sur sa queue l’aurait poussé à vous mordre? Si tel est le cas, seules les vipères sont venimeuses.

Par voie cutanée: Appliquez sur la morsure

  • quelques goutes d’huile essentielle de lavande (apaisante et cicatrisante)
  • quelques goutes d’huile essentielle de tea tree (anti-tétanique)

Piqûres d’insectes:
 Bien évidement, les insectes font part entière de notre quotidien. Souvent bénin, il n’est pas rare de se faire piquer par des moustiques, guêpes ou frelons.

Par voie cutanée: Appliquez dans un premier temps

  • quelques goutes d’huiles essentielles de lavande sur la piqûre
  • 1 goute d’huile essentielle de menthe (soulage, anti-démangeaison)

Eloigner les moustiques: Appliquer sur la peau

  •  quelques gouttes d’huile de citronnelle sur la peau en la diluant avec une huile végétale ( répulsif )

5- Huiles essentielles contre les douleurs musculaires, entorses, foulures

Après une longue randonnée ou activités sportives, il est possible que vous ressentiez des douleurs musculaires, que vous vous soyez blessé.

Par voie cutané: Appliquez sur les zones douloureuses

6- Huiles essentielles pour apaiser les coups de soleil

Flâner au bord de la mer, bronzer au soleil pendant des heures, c’est agréable, apaisant. Et ensuite viennent les souffrances…Quelles huiles appliquer pour soulager les brûlures et les coups de soleil?

Par voie cutanée: Massez vos coups de soleil, ou brûlures

  • 15 gouttes d’huiles essentielles de lavande dans une cuillère à soupe d’eau distillée ( anti-douleur)
  • 15 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé diluées dans une cuillère d’huile végétale (apaise)

Les huiles essentielles sont réputées pour leurs vertus enrichissantes.  Elles soulagent notre organisme des douleurs, du stress, et tracas du quotidien. Les huiles sont aussi très sollicitées pour des astuces beauté.

via Voyage avec l’aromathérapie en guise de pharmacie — Les z’Equilibrés Heureux

Gorge douloureuse, le jus de navet ou de radis noir fait maison

Pour apaiser la gorge douloureuse, le jus de navet ou de radis noir fait maison est excellent .

Sirop de Navet

images

- Creuser un trou à l’intérieur du  navet
- Mettre du sucre canne roux dans ce trou et laisser macérer environs 12 heures
- Récupérer le jus obtenu, mettez au frigo, utiliser dans les 48H
- Remettez du sucre… Le sirop se reforme jusqu’à dessèchement du navet. Il suffit alors d’utiliser un autre navet si besoin.

Boire 1 cuillère à soupe 1-4 fois par jour.

Vous pouvez aussi couper le ou les navets en lamelles dans un saladier et mélanger avec le sucre et le  laisser macérer.

Sirop de Radis noir

téléchargement

- Laver le radis noir
- Couper le radis en fines lamelles sans enlever la peau
- Préparer une quantité équivalente de sucre  ou du miel.
- Dans une assiette creuse alterner une couche de radis noir avec une couche de sucre et recommencer
- Laisser reposer 12 heures
- Recueillir le sirop dans un flacon et conserver au réfrigérateur maximum 72h

soulager l’arthrose et les douleurs rhumatismales

Le curcuma (Curcuma longa)

genou

Cette vieille épice est l’ingrédient principal du curry et ses propriétés médicinales sont connues de l’Asie et de l’Inde depuis des siècles. Traditionnellement, le rhizome (tige souterraine) du curcuma est utilisé en cas de problèmes de peau ou pour toute la sphère intestinale (brûlures d’estomac, ballonnements…), mais les différentes études dont il a fait l’objet ces dernières années mettent également en avant des effets anti-inflammatoires prometteurs. Il réduirait notamment les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde ainsi que les douleurs arthritiques ou rhumatismales en général. Le moyen le plus simple pour le consommer est de l’intégrer régulièrement dans la cuisine sous forme fraîche (rhizomes en tranches ou râpés) ou en poudre, voire en tisane. Il est contre-indiqué en cas de calculs biliaires. D’autres plantes sont également connues pour soulager les douleurs rhumatismales et l’arthrose. Ainsi l’encens (oliban), une résine issue d’un arbuste indien, est utilisé depuis des siècles par la médecine ayurvédique pour soulager les douleurs articulaires et une étude clinique a souligné son efficacité dans l’ostéo-arthrite du genou. Les feuilles de bouleau sont aussi reconnues comme traitement d’appoint des rhumatismes par la Commission européenne. Enfin, l’ortie, le bambou ou la prêle des champs sont également souvent cités, entre autres pour leurs propriétés reminéralisantes.